Des francais brules vifs a Madagascar

A Madagascar depuis plus de 4 ans, il n’y a pas de gouvernement élu mais un gouvernement malgache de transition. Cette transition fait suite à des années de crise qui font souffrir les malgaches.

 

Le peuple malgache n’a plus confiance dans l’armée et la police.

Debut septembre 2013, des francais ont été brulès vifs à Nosy Be, une ile de Madagascar.

Ce qui est terrible c’est qu’ils n’ont pas été jugés mais présumés coupables de ventes d’organes humains. La police les a arretés et les habitants de Nosy Be n’ayant pas confiance en la police ont décidés d’aller chercher les francais pour les tuer, brulés vifs.

La police a au début refusé de libérer les francais pour les donner en pature à des milliers de malgaches en colère devant le poste de police, les malgaches sont venus en nombre et ont brulés des maisons de la police. La police a alors décidé de libérer les 2 francais pour les donner à la foule. La foule a lynchés ces touristes sur une plage et les ont ensuite brulés vifs dans des cris de joies et de danse folle.

Antananarivo

C’est incroyable de bruler vifs des touristes à Nosy Be alors qu’ils n’ont pas été jugés coupables et que la police ait laissé faire alors qu’ils étaitent en sécurité dans la caserne de Police.

Cet affreux evenement fait suite à deux autres événements à Madagascar :

Les bagarres entre étudiants et policiers à l’université d’Antananarivo, Madagascar

Une bombe qui explose dans la capitale malgache, Antananarivo.

La police malgache fait sortir par les armes, un policier corrompus au tribunal et tue un magistrat

 

Marche de la digue Antananarivo - Madagascar

Le quai d’orsay demande aux touristes francais d’éviter d’aller à Nosy Be et de faire attention lors de déplacements à Madagascar.

L’Ambassade de France a Madagascar a envoyé des SMS aux francais et touristes francais pour leur demander de faire attention à Madagascar.

 

Et pourtant c’est un si beau payx avec les plages de Nosy Be considérés parmi les 10 plus belles plages au monde.

 

 

Laisser un commentaire